La qualité de l'eau

Rapport du contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine - 22 janvier 2018 (Agence Régionale des Santé)
Eau rapport annuel 2017

La politique générale de l'eau


Au terme de la loi sur l'eau du 3 janvier 1992, "l'eau fait partie du patrimoine commun de la Nation.

Sa protection, sa mise en valeur et le développement de la ressource utilisable, dans le respect des équilibres naturels, sont d'intérêt général.

L'usage de l'eau appartient à tous dans le cadre des lois et règlements ainsi que des droits antérieurement établis".


La politique actuelle est fondée sur quatre principes

• une approche globale (ou intégrée) tenant compte des équilibres physiques, chimiques et biologiques des écosystèmes : eaux superficielles et souterraines, quantité et qualité
• un territoire adapté à la gestion des ressources en eaux : le bassin hydrographique
• une concertation et une participation des diverses catégories d'usagers
• des instruments économiques d'incitation : principe du pollueur-payeur et usager-payeur.

La politique de l'eau est définie en partenariat entre :
• l'Etat
• les collectivités territoriales
• les usagers


Qu'est-ce que l'eau potable ?


L'eau potable est soumise à une règlementation quant à la présence de chlore, de calcaire et de plomb. De même, l'apport d'engrais aux cultures, ainsi que des pesticides, doit se limiter au minimum indispensable, et ne peut être utilisé à proximité des ressources à protéger.

La qualité de l'eau distribuée au robinet du consommateur dépend de la qualité de l'eau de la rivière ou de la nappe souterraine dans laquelle l'eau est prélevée et des traitements effectués après le prélèvement.

De nombreux contrôles sont effectués tout au long de la chaîne de production d'eau potable : au point de captage, à la station de traitement, au niveau des réseaux de distribution...


L'eau potable à Carrières


Chaque année, un rapport sur le prix et la qualité du service public d'eau potable est présenté en conseil municipal par la Lyonnaise des eaux et la DASS.
 


Le prix de l’eau à Carrières-sur-Seine

Une réduction de 37 % du prix de la part eau potable

La production et la distribution de l’eau potable relèvent de la responsabilité des communes ou de leurs groupements depuis les années 1960, parfois même depuis 1789.
Elles disposent de deux choix de gestion : opérer en régie municipale ou par délégation de service public.
La ville de Carrières-sur-Seine avait opté pour la délégation du service public de l’eau potable. Confiée depuis le 1er janvier 1999 à la société Lyonnaise des Eaux, cette délégation arrivait à expiration le 31 décembre 2013. La question s’est donc posée à la ville de reprendre la distribution de l’eau en régie propre ou de poursuivre par une nouvelle délégation de service public.
Considérant que la commune n’avait ni les ressources humaines ni les ressources matérielles pour gérer ce service, le conseil municipal du 24 septembre 2012 a approuvé de nouveau le principe d’une délégation de service public.
Un bureau d’étude, technique et juridique, a donc été chargé d’établir les éléments du futur contrat pour permettre à la ville de lancer une consultation d’entreprises le 17 mai 2013.

Le contrat de l'eau

L’eau potable de Carrières-sur-Seine provient de l’usine de pompage et de traitement de la Lyonnaise des Eaux située au Pecq. C’est cette eau que le délégataire de la distribution doit servir à la population carrillonne dans les meilleures conditions. Il doit entretenir le réseau pour garantir un rendement maximum, notamment en réduisant les pertes liées aux fuites.

Le contrat de délégation prévoit ainsi :
 - les relations avec les abonnés ;
 - le fonctionnement, la surveillance, l’entretien et la maintenance du service de distribution d’eau ;
 - le renouvellement des compteurs, la surveillance et l’entretien des branchements, des canalisations et des autres équipements présents sur le réseau ;
 - les investissements visant à améliorer la performance environnementale du service ;
 - la tenue à jour des plans et l’inventaire technique ;
 - le conseil à la ville pour toutes les questions concernant la qualité et la bonne marche de la distribution de l’eau.

Une négociation profitable aux Carrillons

Deux sociétés ont déposé une offre pour la distribution de l’eau. Après une âpre négociation, la ville a obtenu du vainqueur de la mise en concurrence, la Lyonnaise des Eaux, une réduction de 37 % du prix hors taxes de la part « eau potable » de la facture d’eau, dont le prix s’élève depuis janvier 2014 à 1,07 euro le m3, contre 1,70 euro le m3 précédemment.

Un tarif maîtrisé pour sept ans

Ce tarif est renégocié pour sept ans, avec une actualisation annuelle. La part « assainissement » de la facture d'eau sera renégociée, à son tour, en 2014. En attendant,
le prix de l’eau a diminué depuis le 1er janvier à Carrières-sur-Seine.