Ne nourrissez plus les oiseaux !

Ne prenez pas de risques : nourrir les oiseaux ou les poissons peut avoir de graves conséquences à la fois sur la santé publique et sur la biodiversité.


Une question de santé publique
La nourriture jetée aux oiseaux attire les rongeurs sauvages, en particulier les rats, et favorise leur prolifération. Ces rongeurs, porteurs sains de la leptospirose (voir ci-dessous), excrètent des bactéries pathogènes dans leur urine qui se propagent sur le sol et dans les eaux. Ces bactéries peuvent être à l’origine de maladies infectieuses communes aux humains et aux animaux : les chiens jouant au bord de l’eau sont les plus exposés, raison pour laquelle une vaccination contre la leptospirose est recommandée. 


Une menace pour la biodiversité
Le nourrissage des animaux sauvages perturbe leur instinct naturel et nuit à la biodiversité. Cette pratique les habitue à l’Homme et les incite à plus d’agressivité entre eux.  De plus, le pain et ses dérivés modifient la digestion et endommagent le foie des oiseaux d’eau (canards, cygnes, oies bernaches).


Qu’est-ce que la leptospirose ?
La leptospirose est une maladie infectieuse, de gravité variable. Elle est causée par des bactéries pathogènes telle que la  Leptospira interrogans. Celle-ci se maintient assez facilement dans le milieu extérieur, ce qui favorise la contamination.
Cette maladie bactérienne est présente dans le monde entier. Ses principaux réservoirs sont les rongeurs, en particulier les rats, qui excrètent la bactérie dans leur urine. Chez l’homme, la maladie est souvent bénigne, mais peut conduire à l’insuffisance rénale, voire à la mort dans 5 à 20% des cas.

Source : Institut Pasteur