Actualités Sociales

 

 

Vide-greniers

Depuis décembre 2016, dans un contexte de menace terroriste élevée en France, l’ensemble du territoire national est placé au niveau Vigipirate « Sécurité renforcée – risque attentat » *.

Malgré les difficultés de mise en œuvre, la Ville de Carrières-sur-Seine s’efforce d’organiser ou de co-organiser des manifestations publiques en suivant scrupuleusement les mesures préfectorales édictées dans le cadre du plan Vigipirate.

S’agissant des vide-greniers ou brocante, la Préfecture exige le contrôle de tous les véhicules entrants, contenant des marchandises dédiées à la vente, lors de l’accès au lieu de la manifestation.

À Carrières-sur-Seine, la seule et unique voie d’accès automobile menant au parc de la mairie et les quelque 200 véhicules entrants rendent totalement irréalisables ces opérations de contrôle et d’inspection dans un délai acceptable. En effet, à raison de 5 minutes par véhicule, il faudrait disposer de 16 heures pour réaliser les contrôles conformément aux directives préfectorales, soit un temps beaucoup trop long qui ne permet pas l’ouverture du vide-greniers dès le matin ou seulement l’après-midi.

Au regard de ces éléments, et étant dans l’incapacité d’apporter les gages de sécurité suffisants, la Ville de Carrières-sur-Seine n’est pas en mesure d’assurer la tenue de son vide-greniers.

* Ce niveau d’alerte n’a pas de limite de temps définie. Il prévoit le renforcement des mesures permanentes et l’activation de mesures additionnelles, comme des patrouilles supplémentaires, des filtrages ou des fouilles. Relevant du Premier ministre, le plan Vigipirate est un outil central du dispositif français de lutte contre le terrorisme. Il associe tous les acteurs nationaux – l’Etat, les collectivités territoriales, les entreprises et les citoyens – à une démarche de vigilance, de prévention et de protection.