Carrières sur Seine, le site officiel

Agriculture dans la plaine de Montesson

 Agrandir Diminuer Restaurer 
     OK
  Accueil > Economie > Agriculture > Agriculture dans la plaine de Montesson
L'agriculture dans les plaines

La plaine de Montesson

Cette zone est située en rive droite de la Seine, dans la boucle contenant le Vésinet, Argenteuil et Sartrouville, comprend l'enclave agricole de Montesson, constituée des communes suivantes : Carrieres-sur-Seine, et Montesson et des terres au Mesnil-le-Roi sur la rive gauche.

La zone cultivée de la plaine de Montesson regroupe 430 ha enclavés dans le tissu urbain, les agriculteurs présents sur la zone exploitant 314 ha. Les cultures étant quasi-exclusivement en maraîchage, la surface moyenne des exploitations est très petite. Le nombre d'exploitations est par contre important.

En 2000, les 27 exploitations restantes fournissaient un travail équivalent à 128 UTA, du fait de l'importance de la main d'oeuvre salariée, et regroupaient une population totale agricole de 85 personnes. Les espaces agricoles de la plaine sont très regroupés et forment un vaste espace ouvert à l'intérieur de la ville. Seules quelques parcelles sont isolées à l'est ou sur la rive gauche de la Seine.  
null

Typologie de l'agriculture

La plaine de Montesson occupe une situation originale dans la ceinture verte. Totalement enclavée dans un tissu urbain dense, c'est une plaine maraîchère : le maraîchage concerne 25 exploitations sur 26. Les exploitations sont de petites tailles, emploient une main d'oeuvre saisonnière importante et bénéficient pour la plupart de la vente directe au consommateur. Les surfaces agricoles ont subi un net déclin de 1988 à 2000 mais ce sont les exploitations qui ont le plus disparu (-66%). Cependant on ne dénombrait en 2000 que 5 exploitants de plus de 55 ans, et 4 exploitants de plus de 50 ans déclaraient avoir un successeur.  

Facteurs de fragilité

Agriculture en déclin depuis 1988, les espaces agricoles ne couvrent plus que 400 ha. La rentabilité des exploitations est variable même si les exploitants bénéficient de la vente directe.  La pression urbaine est très forte, la quasi-totalité de la zone est en espace partiellement ou totalement urbanisable. Le projet d'échangeur autoroutier, s'il était validé, mettrait sans doute en péril l'activité agricole de la plaine.  

Facteurs de pérennité

Présence d'un périmètre régional d'intervention foncière dans la partie Est.
Agriculture dynamique malgré la situation : faible part des plus de 55 ans, taux de survie des exploitations à 15-20 ans de 48 %, vente directe bien développée.

Conclusion

L'agriculture de la plaine de Montesson reste fonctionnelle malgré son enclavement. La présence d'un PRIF et surtout l'action des acteurs locaux cherchent à la préserver de l'urbanisation et des infrastructures.

En savoir plus
Accueil