Carrières sur Seine, le site officiel

Séparation de Carrières et de Montesson

 Agrandir Diminuer Restaurer 
     OK
  Accueil > Votre ville > Histoire > Du XVe siècle au XVIIIe siècle > Séparation de Carrières et de Montesson
Carrières au travers des âges
du XVe siècle au XVIIIe siècle
du XVème au XVIIIème siècle : du Hameau à la Paroisse
    Séparation des seigneuries de Carrières et de Houilles
    Séparation des seigneuries de Carrières et de Montesson
    La réorganisation administrative de la France
    Paroisse de la Généralité de Paris et terre de la Manse

L'époque révolutionnaire ou les grands changements
    Les municipalités...
    ... et les communes
Séparation de Montesson

Séparation de la seigneurie de Carrières-Saint-Denis de la seigneurie de Montesson

En 1728, lors de la pose de la borne séparant la seigneurie de Carrières et celle de la Vaudoire, le Procureur demande au maçon de sceller une autre borne pour marquer la séparation entre Carrières-Saint-Denis et Montessson, l'ancienne borne entre ces deux seigneuries ayant été enlevée.

Le maçon nous conte cette nouvelle séparation : « Ce fait ledit Sr. Delaunay Procureur m'a requéri de vouloir bien aussi posé, sceller et planter une borne dans le coin d'une remise de bois et qui est la distence de la grosse borne des trois seigneuries de quatorze perches trois pièces pour marquer en cet endroit la séparartion de la terre de Carrières-Saint-Denis d'avec celle de Montesson attendu que celle qui était anciennement à laditte place a été otée et arrachée ce qui a été fait à l'instant et ai posé les armes de laditte abbaye de Saint-Denis du côté de Carrières et celle de M. Marquis de Ressé du côté de Montesson ».

Les armes de l'Abbaye qui ont été gravées sur les bornes côté Carrières, montre combien notre village reste au XVIIIe siècle sous le joug de l'Abbaye de Saint-Denis. Il faudra attendre la fin du XVIIIe siècle pour que Carrières-Saint-Denis soit libérée de son statut de fief qui la lie à l'Abbaye.

Entre le XVe et le XVIIIe siècle, notre village s'est donc forgé une identité géographique. Mais c'est avec les règnes successifs de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI que Carrières-Saint-Denis va être intégrée dans un cadre administratif nouveau.

Sous Louis XIV (roi de 1643 à 1715), l'extension du territoire national exige de nouvelles méthodes d'administration. Ces dernières vont rompre avec les provinces traditionnelles et s'exercer dans le cadre de 34 généralités, préfigurant les 34 départements. Et c'est principalement sous Louis XVI (1774 - 1793) que les véritables réformes se mettent en place.

suite .....

Accueil