Carrières sur Seine, le site officiel

Dépannage à domicile : conseils pratiques

 Agrandir Diminuer Restaurer 
     OK
  Accueil > Dépannage à domicile : conseils pratiques
Dépannage à domicile : conseils pratiques
Envoyer par emailImprimerRetour


null 

Conseils pratiques

Vous avez besoin d'un dépannage à domicile (fuites, serrure bloquée, etc) ?

Soyez vigilants lorsque vous faites appel à un dépanneur. Certains professionnels indélicats peuvent abuser du caractère d'urgence du dépannage.

Voici quelques conseils pratiques pour éviter une escroquerie (sources Direction Départementale de la Protection des Populations des Yvelines www.yvelines.gouv.fr).

Méfiez-vous des documents publicitaires

Régulièrement, des documents publicitaires sont distribués dans vos boîtes aux lettres par des soi-disant professionnels du dépannage ou de la réparation. Ces documents, souvent cartonnés, comportent des numéros qui permettent d'entrer en contact avec le prestataire de service mais aussi avec des services publics tels que la mairie, les sapeurs-pompiers, la préfecture, la police, le Samu, etc.

La présence de numéros officiels et le code couleurs utilisé (souvent bleu, blanc et rouge) sur ces documents peuvent laisser croire aux consommateurs que ce sont des documents officiels alors qu'il s'agit de supports promotionnels réglementés par l'
arrêté du 2 mars 1990.

Soyez donc prudents à la lecture d'une publicité ou d'un document commercial se prévalant de la caution d'un service public. En cas de doute, n'hésitez pas à contacter directement l’accueil de la mairie au 01 30 86 89 89.

A noter : La mairie de Carrières-sur-Seine ne produit ni ne diffuse ce type de document.

Recours à un professionnel : ce que vous devez savoir

Quelques conseils pratiques avant de faire appel à un professionnel : téléchargez la fiche de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP)

Rappel de la loi

Toute publicité ou communication commerciale qui utiliserait l'image, les coordonnées, la caution ou toute autre référence d'un service public et qui ne serait pas autorisée dans les conditions définies par la Loi est passible d'une sanction administrative pouvant s'élever jusqu'à 100 000 euros (loi n°2014-344 du 17 mars 2014).

Accueil