Carrières sur Seine, le site officiel

Projet de déviation de la RD 321: l'état d'avancement

 Agrandir Diminuer Restaurer 
     OK
  Accueil > Projet de déviation de la RD 321: l'état d'avancement
Projet de déviation de la RD 321: l'état d'avancement
Envoyer par emailImprimerRetour

null 

En juillet 2012, Carrières magazine annonçait le lancement d'une étude, à la demande du Conseil général, portant sur la création d'une nouvelle voie détournant du centre de Carrières le trafic automobile de la RD 321. Depuis la remise du rapport du bureau d'étude, fin décembre 2012, la ville a travaillé sur un éventuel tracé dans un souci de préservation de l'exploitation agricole présente sur le secteur, en cohérence avec le projet de PLU et sous la contrainte du SDRIF(1).

Après plusieurs années d’études, le Conseil général des Yvelines a entrepris les travaux de déviation de la RD 121 qui relie Sartrouville à Montesson en longeant la Seine. Afin de limiter et de soulager le trafic automobile de cette route départementale traversant le quartier de La Borde à Montesson et le centre-ville commerçant de Sartrouville, une nouvelle voie départementale avec piste cyclable est en création, reliant la RD 121 à la RD 311, à proximité du château d’eau de Carrières-sur-Seine (route de Saint-Germain). Cette importante opération d’aménagement, comportant de nombreux ouvrages d’art souterrains (passage sous les voies du RER et de la SNCF, passages vélos, souterrains agricoles), représente un investissement de 96,6 millions d’euros pour le Conseil général.

Une étape initiale manquée

La municipalité carrillonne a émis un avis réservé en 2005 sur ce projet qui pouvait pourtant être prolongé vers Carrières-sur-Seine afin de résoudre le problème de la circulation de transit dans le centre. La RD 321, dénommée route de Chatou puis rue du général Leclerc, qui traverse le centre-ville, a fait l’objet de nombreux aménagements pour en améliorer la sécurité.

Néanmoins, ceux-ci n’apportent pas de solution définitive aux problèmes posés par son exigüité et son caractère sinueux, qui la rendent inadaptée à recevoir l’intense trafic d’une route départementale :10 000 véhicules traversent le centre-ville chaque jour sans s’y arrêter. La position carrillonne d’alors a interdit toute réflexion du Conseil général sur un prolongement logique de la nouvelle voie, qui permettrait de relier la route de Saint-Germain (RD 311) à la route de Chatou (RD 321), et ainsi de contourner le centre de Carrières.

Une seule solution pour le contournement


Les terrains non bâtis situés en face de la résidence du Val Églantine offrent la seule possibilité de réaliser un tel contournement.De plus, cette nouvelle voie offrirait l’accès plus direct à Carrières réclamé par les sapeurspompiers du centre d’incendie et de secours situé à Chatou (voir plan),  dont la nécessité a été confirmée en novembre 2013, et inscrite dans le Schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques du Service Départemental d’Incendie et de Secours des Yvelines. Dès 2010, la ville de Carrières-sur-Seine a engagé le dialogue avec le Département pour demander la création de cette voie nouvelle. Réticent, le Conseil général a répondu qu’il ne se prononcerait qu’au vu d’une étude spécifique, produite et financée par la ville. Le conseil municipal a voté le lancement de cette étude en 2012 et les frais d’étude ont finalement été supportés par la CCBS(2) qui a intégré ce projet d’intérêt communautaire dans son Plan local de déplacements voté en juin 2012. 
Objectif : convaincre le Conseil général de l’opportunité de la création de cette voie de contournement en tant que route départementale et obtenir le déclassement de la RD 321 en voirie communale dans le centre-ville.


Le projet de tracé est proposé au Conseil général

Le bureau d’étude en infrastructures JSI a tout d’abord opéré des comptages de véhicules et établi des projections du trafic automobile sur les différentes voies départementales concernées. Il a remis un premier projet de tracé en décembre 2012 qui a dû être adapté au cours des mois suivants, pour répondre au souci de la ville de préserver l'exploitation agricole présente dans ce secteur, conserver la cohérence de cette nouvelle voie avec le projet de PLU de Carrières-sur-Seine et satisfaire aux contraintes fluctuantes du projet du Schéma Départemental de la Région Île-de-France finalement adopté par le Conseil régional le 18 octobre 2013. Ce tracé tient compte des préconisations techniques du Conseil général des Yvelines en matière de voirie départementale et de pistes cyclables, et de la volonté de la ville de préserver des activités agricoles, conformément au projet de Plan local d’urbanisme qui restitue à l’agriculture 12,79 hectares autrefois urbanisables.

Le dernier tracé a été soumis fin octobre à l’approbation du Conseil général avant d’engager la poursuite de l’étude de faisabilité technique par des sondages géologiques.

(1) Le SDRIF, Shéma Directeur de la Région Ile-de-France, est le document d'aménagement et d'urbanisme du territoire francilien.
(2) La Communauté de Communes de la Boucle de la Seine regroupe les villes de Carrières-sur-Seine, Chatou, Croissy-sur-Seine, Houilles, Le Vésinet, Montesson et Sartrouville.
Accueil