Carrières sur Seine, le site officiel

RD 321 : Carrières sur la bonne voie ?

 Agrandir Diminuer Restaurer 
     OK
  Accueil > RD 321 : Carrières sur la bonne voie ?
RD 321 : Carrières sur la bonne voie ?
Envoyer par emailImprimerRetour


null
M. Le Maire au départ du tracé vers la RD 121 à créer

null
Cliquez sur le plan pour l'agrandir

RD 321 : Réalisations et projets

Étroitesse, virages, densité du trafic… La route départementale 321 qui traverse le centre de Carrières, fait l’objet de toutes les attentions pour en améliorer la sécurité. Entre réalisations concrètes et projets d’avenir, Arnaud de Bourrousse fait le point sur la situation.

Quelles actions avez-vous entreprises depuis votre élection pour améliorer la sécurité sur la RD 321 ?
Arnaud de Bourrousse : De nombreux aménagements ont été réalisés et la sécurisation de la RD 321 (Route de Chatou puis rue du Général Leclerc à Carrières) a été évoquée à plusieurs reprises depuis 2009 avec le Conseil général des Yvelines, gestionnaire de cette voie départementale.

Quelles sont vos demandes et comment sont-elles reçues par le Conseil Général ?
A. de B. : Lors des entretiens et visites sur place avec les représentants du Conseil Général, la proposition de réalisation d’un plateau ralentisseur devant l’établissement La Roseraie, rue du Général Leclerc, a été retenue par le BESR (Bureau d’Etude Sécurité Routière du Conseil Général). Une estimation financière de cet aménagement est en cours dans nos services. Le Conseil Général ne donne qu’un avis technique, les travaux restant à la charge de la commune. Il a également été étudié la possibilité de réguler les flux de circulation du carrefour de la RD321 et du boulevard Carnot par des feux tricolores.
Le BESR ne juge pas cet aménagement nécessaire, du fait de distances de visibilité suffisantes et de la limitation de la vitesse à 30 km/h. Mais, face notre insistance, le Conseil Général a laissé la liberté de cette installation à la ville, sans participation financière du Département. Ce qui pourrait faire l’objet d’une réserve au budget 2013.

D’autres solutions sont-elles envisageables, à plus long terme ?
A. de B. : Si tous ces aménagements améliorent concrètement la sécurité de cette voie, ils n’apportent pas de solution définitive au problème posé par son exiguïté et son caractère sinueux, qui la rendent inadaptée à recevoir
l’intense trafic d’une route départementale. La solution véritablement efficace est donc de réaliser une voie de contournement, reliant la RD 321 à la RD 311, et permettant de dévier la circulation qui traverse actuellement le centre-ville. Les terrains non bâtis situés en face de la résidence du Val Eglantine constituent l’unique possibilité de réaliser cette voirie. De plus, cette nouvelle liaison permettrait de réaliser l’accès plus direct à Carrières souhaité par les sapeurs-pompiers du centre d’incendie et de secours situé à Chatou (voir plan).

Pourquoi ce projet n’a-t-il pas été entrepris plus tôt ?
A. de B. : Nos prédécesseurs, majorité et opposition confondues, ont choisi de s’opposer, en vain, au projet de création de la RD 121, reliant Sartrouville à Montesson et aboutissant au château d’eau. Cet investissement du Conseil général avoisine les 100 millions d’euros. A l’époque, il eut été préférable de négocier avec le Département le prolongement de cet axe que nous cherchons à obtenir aujourd’hui.

Concrètement, où en est-on aujourd’hui ?
A. de B. : Dès 2010, nous avons engagé le dialogue avec le Département pour demander la création d’une voie nouvelle. Très réticent, le Conseil général a répondu qu’il ne se prononcerait qu’à la vue d’une étude spécifique, produite et financée par la ville. L’étude vient de débuter. Elle s’étendra sur neuf mois. L’objectif poursuivi est double : convaincre le Conseil général de l’opportunité de la création de cette voie en tant que route départementale, et obtenir le reclassement de la RD 321 en voie communale.

Les actions engagées depuis 2008 sur la RD 321

• Contrôles radar réguliers par la police municipale (14 depuis un an)
• Positionnement d’un radar pédagogique
• Limitation de la vitesse à 30 km/h depuis l’entrée de ville route de Chatou jusqu’au plateau surélevé situé à l’intersection avec la rue des Pierres Blanches
• Renforcement de l’éclairage du passage piéton devant l’école maternelle Victor Hugo
• Création d’un passage piéton supplémentaire au niveau de la rue des Pierres Blanches
• Réorganisation de l’esplanade de l’école des Plants de Catelaine
• Traçage d’une ligne blanche continue pour interdire le dépassement des véhicules lorsque le car est en arrêt de desserte devant l’école des Plants de Catelaine
• Projet d’installation de deux radars informatifs fixes (en amont des écoles Victor Hugo et Plants de Catelaine)
• Réorganisation de la sortie de la rue des Vignes Blanches sur la RD 321, par la modification du marquage au sol lors des travaux de réhabilitation de cette rue en 2011.
Par courrier du 6 juin 2011, le préfet des Yvelines a sollicité l’autorisation de la ville pour installer un radar répressif au niveau du 113 de la rue du Général Leclerc. Le 16 juin 2011 une réponse favorable lui a été adressée, elle est restée à ce jour sans suite.

Accueil